Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

Recherche

Recommander

Dimanche 8 février 7 08 /02 /Fév 14:44

La nature a la mode

Parler de la nature et de sa protection est devenu a la mode dans les medias depuis quelques temps. Les besoins politiques de sensibiliser le public aux problemes envrionnementaux y sont naturellement pour quelque chose. Enfin! J'attendais ce moment avec impatience. Grace a ce phenomene, l'on peut voir de formidables emissions a la television. Parfois, le dimanche matin, je m'offre le luxe d'ecouter les confrences donnees par des chercheurs sur la chaine de television BTV 技教 (BTV jijiao) dans l'emission "魅力自然" (qu'on pourrait traduire par "Les merveilles de la nature"). Depuis le nouvel an, ce sont des conferences de pres d'une heure sur les oiseaux: les nids d'oiseaux, leurs amours, et aujourd'hui, leurs plumes.
Vous pouvez voir ces conferences sur:
- conference sur les nids d'oiseaux : http://www.openv.com/play/BTV3prog_20090125_6993685.html
- conference sur les plumes d'oiseaux : http://www.openv.com/play/BTV3prog_20090208_6995234.html

Presentation de la conference d'aujourd'hui sur les plumes d'oiseaux:


《魅力自然》王放讲述:羽毛的秘密



人类一直都向往像鸟儿一样自由飞翔

 那么,你知道小鸟为什么会飞吗?

鸟儿将羽毛视作自己的生命

羽毛到底拥有怎样不可思议的复杂结构?

几根羽毛的细微变化,难道真的就可以使鸟儿失去飞翔的能力吗?

羽毛的背后,究竟隐藏着怎样的秘密呢?

本期《魅力自然》邀请鸟类研究专家 王放为您讲述:“羽毛的秘密” 敬请关注:2月8日(周日)上午10:35 BTV科教《 魅力自然》。


专家介绍: 他是一个年轻的动物学博士,他是国内最年轻的优秀野生动物摄影师,对自然的向往、对动物的热爱,源于他儿时的梦想;黑猩猩专家珍妮古道尔、熊猫爸爸潘文石是他的榜样;为观测动物,他曾经从十几米的山坡摔到谷底;他不在乎艰苦和危险,作为现代都市青年,他在绿色天地间燃烧着生命的激情!

    他就是,来自北京大学的动物学博士,王放

稿件来源: 魅力自然
责编: liuyu


Aujourd'hui, cependant, la conference a eu pour moi une saveur particuliere, car le specialiste qui parlait, Wang Fang (ou Viccent pour son pseudonyme sur Internet), un doctorant de l'universite Beida, a donne dans sa conference des exemples issus de son observation de la nature a Beida, et notamment de petites chouettes cheveches, comme celles que j'observais les nuits d'ete a Tsinghua! Enfin, apres deux ans, j'ai trouve la reponse a ma question: comment s'appellent ces chouettes? En chinois en tout cas, il a dit que c'etait des 鹰枭 (yingxiao).
J'ai fini par trouver l'adresse email de Wang Fang sur Internet, je lui ai envoye un message pour lui demander s'il organisait des promenades naturelles dans Beida comme cela se fait dans les villes francaises avec les ornithologues. On verra bien ce qu'il me repondra. En attendant, je vous conseille son blog, qui comporte de belles photos de nature, ainsi que des photos issues d'un ouvrage qu'il a co-ecrit sur Pekin.

BTV科教 2009年2月8日10:35播出

Par Minglan - Publié dans : Voyages et idees de sorties en Chine
Voir les 0 commentaires
Mardi 30 septembre 2 30 /09 /Sep 00:00

Presentation des sections de Sina.com
Suite des mots-clefs

 

 

-------------------------

4eme colonne

娱乐 yule = divertissement
娱 yu = rejouir, amuser
乐 le = le bonheur
Une des sections les plus interessantes de Sina, on y trouve notamment les critiques des films, mais egalement les resumes et les photos des series chinoises et coreennes ont raffolent les Chinois. 
http://ent.sina.com.cn/




音乐 yinyue = la musique
Section INCONTOURNABLE en Chine. Vous y trouverez tous les MP3 des chansons chinoises actuelles et plus anciennes.
http://yue.sina.com.cn/





读书 dushu = lecture
Cette section traite naturellement des dernieres parutions, mais propose egalement un grand nombre d'ouvrages en ligne.
http://book.sina.com.cn/





军事 junshi = affaires militaires
军 jun = militaire
事 shi = affaire
http://jczs.sina.com.cn/

-------------------------

5eme colonne

 

房产 fangchan = l'immobilier
房 fang = maison
产 chan = propriete, biens
Cette section a pris de l'importance avec le temps, car aujourd'hui de plus en plus de Chinois de la classe moyenne urbaine achetent leur propre appartement.
http://house.sina.com.cn/

 


汽车 qiche = automobile
http://auto.sina.com.cn/

 

招聘 zhaopin = recrutement
Cette section a son importance, car en Chine il n'existe pas d'ANPE!
http://job.sina.com.cn/

-------------------------

6eme colonne

女性

童儿
http://baby.sina.com.cn/


饮食 yinshi = boire et manger
饮 yin3 = boisson
食 shi = nourrituere
http://eat.sina.com.cn/

聊天
http://chat.sina.com.cn/

-------------------------

7eme colonne

 

游戏
http://games.sina.com.cn/

天堂2
Un jeu en ligne
http://www.lineage2.com.cn/

 

-------------------------

8eme colonne

 

 旅游
酒店
拍卖 paimai = vente aux encheres
商城 shangcheng =

Par Minglan - Publié dans : La Chine et le chinois
Voir les 0 commentaires
Samedi 20 septembre 6 20 /09 /Sep 09:15
Trouver un terrain de recherche en Chine
Les relations sociales passent par le "Ganbei"



Qu'est-ce que c'est?
Vous le saurez en lisant cet article


Samedi soir, au terme d'une journee bien remplie par un seminaire, etant malade je me preparais a me coucher, quand un de mes camarades m'appela sur mon telephone pour me demander si je voulais sortir boire un verre avec lui et des amis, des gens d'une entreprise chinoise. Il me dit que c'etait  une occasion unique pour moi de rencontrer des gens pour tenter de trouver une entreprise pour ma these.
Naturellement, je n'hesitai pas une seconde.... Mais quelle soiree!! Nous partimes pour un bar en dehors de la fac, ou une amie de mon camarade nous attendait. Trois hommes d'une quarantaine d'annees l'accompagnaient, elle etait la niece de l'un d'entre eux, et les autres les amis du premier. L'un etait un chef du gouvernement local, les autres chefs d'un groupe d'entreprise important.
J'ai tout de suite compris ce qui m'attendais... Boire, boire et boire.
En effet mon camarade ne leur avaient pas dit qu'il amenerait une etrangere. Mais cela ne sembla pas leur deplaire, au contraire cela les amusait de me faire boire apparemment. Heureusement on trinquait a la biere, mais le probleme etait d'arriver a vider les verres d'un trait les uns apres les autres. Ganbei! Ganbei! On vide son verre! Dire que je deteste l'alcool... Le pire, c'est qu'ils etaient trois contre moi, a me faire boire l'un apres l'autre. Ils essayaient aussi de me faire fumer, mais si j'ai accepter d'allumer la cigarette, j'ai refuse d'aspirer la moindre volute, je soufflais au lieu d'aspirer tout en riant pour essayer de leur donner de la face. Car si j'avais refuse quoi que ce soit, boire et meme prendre la cigarette entre les doigts, c'eut ete percu comme tres impoli de ma part, et je n'aurais eu aucun moyen de nouer un lien amical avec eux pour ensuite parler de choses serieuses, comme ma these. En Chine, vous ne pouvez pas y echapper.
Au bout de trois heures passes ensemble, j'etais pompette, malgre les quelques brochettes de viande avalees pour essayer de calmer mon pauvre ventre. C'etait terrible, car du coup je n'arrivais pas a reflechir pour parler. En effet, le repas etait interessant, on parlait economie et entreprise, l'un d'entre eux avait monte son groupe d'entreprise tout seul depuis les annees 70, il etait convaincu que la Chine serait la premiere puissance du monde dans le futur, et qu'elle ne devait son retard qu'aux annees passees. Souvent, quand ils disaient quelque chose, je me disais: "Oh, ca ce serait interessant pour ma these". Malheureusement, mon cerveau plein de biere refusait de fonctionner. De plus, venant du Zhejiang ils avaient un fort accent et je devais me concentrer encore plus pour tenter de comprendre ce qu'ils disaient.
Cependant, ils m'appreciaient beaucoup apparemment, et mon camarade et moi recumes une invitation pour aller visiter leur entreprise a Pekin. Une grande victoire pour moi! Cela ne signifie pas que je pourrai faire ma these la-bas. Mais deja, pouvoir visiter leur entreprise est un bon premier pas. C'est si dur de trouver un terrain en Chine!!! Je crois que mes professeurs chinois n'ont pas trop envie de m'aider, et d'une certaine maniere je les comprends, car mon sujet de these est sensible et je suis etrangere, s'il y avait un probleme cela retomberait sur eux. Parfois je me dis que j'arriverai pas a faire mon terrain.
En tout cas, en Chine, tout passe par les 关系 guanxi, les relations. Envoyer des emails aux entreprises ne servirait pas a grand chose, car elles se mefient des gens "de l'exterieur" du cercle de relations (l'out-group). Le fait d'avoir trinquer leur a permis de mieux me connaitre, et peut-etre ainsi de m'apprecier. Le chef de l'entreprise a Pekin m'a dit que lui etait un homme de terrain, mais qu'il souhaitait enrichir son point de vue par l'apport de nouvelles idees, c'est pour cela qu'il s'interessait aux doctorants que nous etions.
Je crois que je vais profiter du nouveau slogan gouvernemental: 创新 chuangxin, l'innovation, pour essayer de convaincre les chefs d'entreprise chinois: Le gouvernement a dit: "innovez!". Mon sujet de these est tres novateur, laissez-moi enqueter dans votre entreprise et j'apporterai des solutions a tous vos problemes!!!

En attendant, samedi soir en rentrant (a pieds: 45 mn !) dans mon dortoir j'avais tres mal a la tete, et malheureusement j'avais encore un seminaire le lendemain matin, le dimanche. J'ecrivis avec la fois desespoir et amusement un email a mon directeur de recherche francais pour lui montrer que these et beuverie etaient compatibles (notez que j'ai un directeur de recherche genial, a qui je peux me permettre d'ecrire ce genre d'email):

------------------------

cher professeur,
ici il est minuit trente et j'ecris avec diificulte. je suis completemenet soule, et pourquoi? tout cela pour esayer de trouver unterrain pour ma these. un camarade vient fe me presenter des gens d'une entrepriise chinoise, j'ai passe la soiree a boire pour leur plaire, j'ai bu au moins deux llitres de biere, mais ca semblematcher, ils m'ont invitee a visiter leur entre^prise prochainement. franchement c d
ur de faire sa these en chine, vos autres etudiants ne peub=vent pad imaginer ce que j'endure, surtout que je detese l'alcool. tout le monde doit bien rire de moi, mais pour moi c vraiment uneepreuve. au moins cela vous montre q je suideterminee a faire  ma these jusqu'au bout. ce mail sera un souvenir pou r quand je serau diplomee enfin j'spere. dire que demain dimanche je<dois me lever a 6h pou allern a un seminaire, je me demande bien pourquoi j'ai eu l'iddee saugrenue d'aller faire ma tjese en chine, ou allr j'aurais du faire une tjese sur la biere.

------------------------

Le lundi, j'avais toujours la gueule de bois, alors je suis allee chez le medecin chinois et lui ai demande de faire partir le "poison" de mon corps. Il m'a mis des ampoules sur le dos en me disant que l'alcool se concentrait toujours dans la partie haute, et que j'aurai de grosses marques (la couleur violette signifie qu'il y a beaucoup de toxines; plus c'est clair mieux c'est). La photo en haut de l'article est une partie des marques laissees sur mon dos.
Et voila, cet article sera un souvenir pour montrer les stigmates de Sainte Doctorante en train d'essayer de trouver un terrain pour sa these.
Par Minglan - Publié dans : Recherche en Chine
Voir les 0 commentaires
Mardi 24 juin 2 24 /06 /Juin 11:44

Ne manquez pas ce colloque, auquel les plus grands sociologues chinois participent, et notamment le professeur Sun Liping, qui défend une sociologie (chinoise mais pas seulement) "de la transition".

Vous trouverez le programme complet sur le site du laboratoire LISE:
http://www.lise.cnrs.fr/fr/actualite.php?actu_id=56



LA CHINE ET L'INTERNATIONALISATION DE LA SOCIOLOGIE

*30 juin-1er juillet 2008
Université Lyon 2
*3-4 Juillet
CNRS -Campus Gérard-Mégie - Paris

Le colloque est organisé par :

le LISE (Laboratoire Interdisciplinaire pour la Sociologie Economique)
UMR 5262 CNRS – Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM)

en partenariat avec le laboratoire MODYS (Mondes et Dynamiques des sociétés)UMR 5264 CNRS - Université Lumière Lyon 2, Université Jean Monnet, Saint-Etienne

Responsable scientifique:

Laurence Roulleau-Berger, Directrice de recherches au CNRS, LISE-Cnam

Comité scientifique


- Robert Castel, Directeur d’études à l’EHESS, Centre d’études des mouvements sociaux, CEMS/CNRS, EHESS (Paris)

- Guo Yuhua, Professeur de sociologie, Département de sociologie, Université de Tsinghua (Pékin)

- Michel Lallement, Professeur de sociologie au CNAM, Directeur du Laboratoire Interdisciplinaire pour la Sociologie Economique, LISE/CNRS, Conservatoire National des Arts et Métiers (Paris)

- Jean-Louis Laville, Professeur de sociologie au CNAM, co-Directeur du Laboratoire Interdisciplinaire pour la Sociologie Economique, LISE/CNRS, Conservatoire National des Arts et Métiers (Paris)

- Li Peilin, Professeur de sociologie, Directeur de l’Institut de sociologie de l’Académie des Sciences Sociales de Chine (Pékin)

- Liu Shiding, Professeur de sociologie, Vice-Directeur du département de sociologie de l’Université de Pékin, Directeur du Centre de recherches sociologiques et du développement d’études en Chine

- Jean-Claude Rabier, Professeur des Universités, Département de sociologie de l’Université Lumière Lyon 2, Directeur du laboratoire Mondes et Dynamiques des sociétés MODYS/CNRS

- Laurence Roulleau-Berger, Directrice de recherches au CNRS, Laboratoire Interdisciplinaire pour la Sociologie Economique LISE/CNRS, Conservatoire National des Arts et Métiers (Paris)

- Sun Liping, Professeur de sociologie, Département de sociologie, Université de Tsinghua (Pékin)

- Michel Wieviorka, Directeur d’études à l’EHESS, Directeur du Centre d’Analyse et d’Intervention Sociologiques, CADIS/CNRS, Président de l’Association Internationale de Sociologie

Il s’agit en France du premier Colloque qui présentera un état des lieux de la sociologie chinoise à la communauté scientifique des sociologues français, européens et d’Amérique du Nord.

Sont impliqués dans cet événement scientifique le CNRS, le CNAM, l’Université Lumière Lyon 2, l’Université Jean Monnet (Saint-Etienne), le Réseau Asie-IMASIE, l’Académie des Sciences sociales de Chine (Pékin), l’Université de Tsinghua (Pékin), l’Université de Pékin (Pékin).

Cette initiative fait suite à la production de l’ouvrage de L. Roulleau-Berger et Guo Yuhua, Li Peilin, Liu Shiding (dir.) : « La sociologie chinoise contemporaine », à paraître aux Editions du CNRS en 2008.

Pourquoi un Colloque sur la Chine et l’internationalisation de la sociologie ?

La sociologie européenne apparaît socio-centrée, occidentalo-centrée. En effet, si les sociologues chinois connaissent bien les théories occidentales dont ils disent aujourd’hui les limites pour comprendre leur société, nous savons peu de choses de la sociologie chinoise. Il paraît aujourd’hui plus que nécessaire de casser cette dissymétrie de savoirs et de connaissances et d’ouvrir un espace de connaissances partagées avec les sociologues chinois, pour appréhender la complexité dynamique des sociétés contemporaines dans lesquelles nous vivons, et réapprendre à « défaire le réel », à découvrir d’autres syntaxes.
Si le sociologue est invité à construire incessamment des ponts, à combler des « blancs épistémologiques » entre différents « espaces de pertinence », la confrontation de la sociologie chinoise avec d’autres sociologies occidentales permettra alors de s’engager dans un travail de reconfiguration épistémologique, où il est possible de prendre des distances par rapport à des habitus conceptuels, de travailler sur des écarts qui échappent à nos repères théoriques, culturels, historiques afin de mieux savoir pourquoi et comment nous fabriquons et mobilisons nos paradigmes.
Aujourd’hui, la Chine devient incontournable dans un contexte de globalisation, et nous permet de convoquer des « pensées du dehors » pour interroger nos « pensées du dedans ».

La sociologie chinoise a trouvé un essor très rapide depuis une vingtaine d’années. L’abondance des productions scientifiques témoigne d’une dynamique intellectuelle forte qui produit une vraie originalité et de vraies spécificités, liées à une histoire de la pensée chinoise et à la complexité d’un contexte sociétal. Si, dans un premier temps, les influences des sociologies occidentales ont pu jouer sur les conditions de réinvention de la sociologie chinoise, la tendance risque de s’inverser dans les années à venir dans le champ international de la sociologie avec le développement d’une discipline dans une société en grande transformation, très dynamique et vigoureuse. Les sociologues chinois redéfinissent les contours du champ de la discipline en construisant une pensée propre, des paradigmes spécifiques dans une vraie diversité, tout en mobilisant des théories occidentales.

Ce colloque signifie l’ouverture d’un espace de débat scientifique entre sociologues chinois, sociologues européens et quelques sociologues américains.

CONTACT :
Courriel à Anne Gillet
Tél : (33) 01 40 27 27 63
OU
Sylvie Bardeche
Tél : (33) 01 40 25 10 67

POUR S'INSCRIRE :
Courriel à Sylvie Bardèche
Tél : (33) 01 40 25 10 67
Par Minglan - Publié dans : Recherche en Chine
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Vendredi 4 avril 5 04 /04 /Avr 14:12
Je viens d'avoir une longue discussion avec mon mari chinois sur la communication detournee en Chine. Je pense qu'il ne faut jamais etre extreme sur la Chine: ni etre totalement culturaliste et croire que tout s'explique par la culture, ni totalement universaliste et penser que les categories sont simplement humaines. La communication de type detournee me semble etre un de ces exemples: elle existe dans tous les pays (en France, par exemple, on ne dira pas a quelqu'un: "Oh! Qu'est-ce que tu as grossi!"), mais elle semble particulierement utilisee en Chine, et dans tous les cas, elle semble mettre en jeu des rapports communicatifs particuliers.
J'en donne ici quelques exemples:

Terminer une conversation
1. Tu as mange?
J'etais en train de parler avec mon mari (reste en Chine, alors que je suis en France) au telephone depuis une heure, quand il me demande: "Tu as mange?". Je lui reponds que oui, et lui raconte ce que j'ai mange. Il rit alors en me disant que sa question etait un test pour voir si j'allais comprendre sa question. En fait, il voulait me faire comprendre qu'il etait l'heure pour lui d'aller manger et que nous devions stopper la conversation. S'en est suivi finalement une plus longue conversation sur le sujet, ou nous avons discute des autres cas ci-dessous.

2. Il est tard, tu dois etre fatigue
Mon mari me raconte que la veille, il telephone a sa mere, assez tard le soir. Pour indiquer qu'il souhaite finir la conversation, il dit a sa mere: "Il est 22h, tu veux sans doute aller dormir". Sa mere comprend tout de suite le sens de la phrase, puisqu'elle lui repond: "Oui, il est tard. Tu veux sans doute telephoner a Minglan".

3. Tu dois avoir du travail

Mon mari me raconte comment font habituellement ses amis quand ils veulent terminer une conversation: "Continue ton travail, je suis desole de t'avoir pris tant de temps".
Il m'explique que lui avant ne savait pas terminer les conversations ainsi, mais qu'il a appris en observant que tous les Chinois le faisaient.
Remarque: En France aussi, il semble qu'on cherche des excuses pour terminer une conversation poliment. Mais il me semble que les excuses sont plus portees sur le "je" (j'ai quelque chose a faire), que sur le "tu". A verifier dans les recherches sur le sujet.


Ne pas contredire

1. Changer de sujet
Je raconte a mon mari un evenement ou j'ai fait une importante erreur de communication. J'etais avec mes camarades de doctorat chinois a diner autour d'une table. Deux de mes camarades, qui sont meme des amis, qui avaient rencontre la veille avec moi une de mes amies chinoises, qui est obese, ont commence a parle d'elle et a se moquer en lui donnant un surnom qui ne m'a pas plu du tout. Je n'ai pas supporte leur attitude et je leur ai dit directement (1ere erreur) en m'enervant un peu (2eme erreur): "Cette fille est tres gentille et tres intelligente, et c'est mon amie, vous ne pouvez pas dire des choses comme cela alors qu'elle n'est pas la, et devant moi en plus". Il y a eu un silence genant autour de la table, et le lendemain un autre camarade m'a envoye un email en me disant qu'il m'admirait beaucoup d'avoir ose defendre mon amie devant tout le monde. Je crois que je referais la meme chose si cela recommencait, car j'ai du mal a controler mon caractere. Ceci dit en faisant cela, j'aurais pu perdre mes deux amis, a qui j'ai fait perdre la face devant tout le monde. Mais ils sont finalement plus ouverts que moi et ne m'ont jamais reproche quoi que ce soit.
J'ai demande a mon mari son avis. Il m'a dit que premierement, en parlant de la sorte, tout de suite, cela detruisait la relation (guanxi) que j'avais avec mes deux amis, pour etre plus exacte, il m'a plutot dit qu'immediatement ma relation avec eux devenait mauvaise.
Je lui ai alors demande comment il aurait fait si cela avait ete lui, puisque cette amie est aussi la sienne. Il m'a dit que:
- s'il avait voulu parler de maniere directe, il aurait dit: "Ne parlons pas de ca" (women bu shuo zhe ge ba).
- mais en general, on parle de maniere moins directe, en choisissant, soit de mettre en avant les qualites de la jeune femme, mais indirectement, du style: "J'ai une autre amie qui est obese, et elle est heureuse et a eu plusieurs petits amis", soit en parlant carrement d'autre chose. Dans ce cas, les autres comprennent que l'on n'est pas d'accord et qu'il faut changer de sujet.

2. La these avant l'antithese
Pendant mes etudes a Tsinghua aupres de mon directeur de recherche chinois, j'ai pu observer comment mes camarades chinois faisaient pour contredire le professeur de maniere indirecte (car j'ai la aussi commis de nombreuses erreurs, en contredisant directement le professeur comme on fait en France!). C'est toujours la meme technique qui est utilisee: on commence sa phrase en disant d'abord que l'idee (developpee par le professeur) est tres bonne, puis on place un "MAIS" et ensuite son idee. Pour que la contradiction apparaisse moins, on peut nuancer en placant des "quelques fois", ou "il semble que", etc.


La communication detournee: un apprentissage pour les Chinois aussi
Je n'ai jamais vu d'ouvrages chinois sur la question!! Le seul excellent ouvrage qui existe a ce sujet est celui de Francois Jullien, "Strategies du sens en Grece, en Chine", dont je conseille vivement la lecture.
J'ai une amie chinoise qui sait tres parler de la sorte, c'est-a-dire: (1) ecouter plutot que parler, (2) valoriser la face d'autrui, et (3) utiliser l'allusion pour s'exprimer. Je lui ai deja dit qu'il fallait qu'elle m'enseigne ses techniques un jour.
Le probleme n'est pas seulement a reussir a s'exprimer de la sorte, mais aussi a comprendre le sens cache derriere l'allusion. Voici une anecdote que m'a aussi raconte mon mari.

Un de ses amis chinois travaille dans une entreprise americaine, ou il s'est habitue a la communication directe, notamment entre les echelons hierarchiques. Se demandant comment cela se passe dans les entreprises traditionnelles d'Etat chinoise, il demande a un de ses amis d'enfance, qui a une position tres elevee dans une de ces entreprises: "Tu es a un poste tellement eleve, est-ce que parfois tu esperes que tes subordonnes te donnent des conseils, et si oui, comment les prends-tu en compte?". Son ami lui repond: "Bien sur que recevoir des conseils de ses subordonnes est tres bien, quand ils m'en donnent, je les ecoute attentivement et je les note aussi sur un cahier". Puis il ne dit plus rien. Le premier se demande quel est le sens de cette reponse. Comme il n'est pas sur, il raconte la conversation le soir a son frere, qui travaille aussi dans une entreprise d'Etat, mais a un petit echelon, et lui dit qu'il n'a pas tres bien compris ce que cette reponse signifiait. Son frere lui repond alors: "Quoi? Cette reponse est tellement claire, et cependant tu ne comprends pas??? Il voulait dire qu'il n'aimait pas recevoir de conseils de ses subordonnes".

Ce qu'il est important de comprendre ici n'est pas la reponse meme, mais plutot le fait qu'une telle reponse intervienne dans une conversation entre amis d'enfance.
Il me semble, mais c'est naturellement a verifier, que ce genre de reponse si detournee qu'elle est antithetique (mais pas ironique, car dans l'ironie on donne des elements au locuteur pour faire comprendre qu'il y ironie, comme le ton, ou l'exageration dans les termes employes, etc., ce qui n'est pas le cas ici), pourrait intervenir dans une conversation entre deux personnes qui se connaissent peu, ou entre des amis lorsque le sujet, comme ici, atteint directement la position et la face de l'interlocuteur.
Lorsqu'il s'agit de personnes se connaissant bien, et si le sujet n'est pas problematique, la communication sera plus directe. Ainsi mon mari me parle souvent de maniere directe lorsqu'il veut terminer une conversation, mais c'est aussi parce que je suis Francaise, puisqu'il ne le fait ni avec ses amis, ni avec sa mere.

Une derniere remarque, c'est qu'en France aussi, nous avons beaucoup de communications detournees (changer de sujet, etc.). Simplement, les types de situations ou elles interviennent ne sont pas les memes.


Par Minglan - Publié dans : Vie quotidienne
Voir les 0 commentaires
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus